vendredi, février 03, 2006

La Grande Sophie a Lyon

Toute l'équipe commerciale assiste à quatre slams de Grand Corps Malade et ca ne loupe pas. Tout le monde est sous le charme de Fabien.
Je suis trés impatient de partager cet album avec le public.
Les 2 Réservoirs ou il va se produire sont déjà sold out juste grâce au bouche à oreille. Nous avons donc ouvert 2 cigales pour les 15 et 16 Mai prochain. J'ai hate.

20H45
J'arrive à Lyon, au Transbordeur.
Quel plaisir de retrouver La Grande Sophie sur scéne pour l'une de ces Premières dates avant le 20 février à l'Olympia.
L'environnement scénique est à la fois de bon goût et proche du public.
Je trouve Sophie trés à l'aise sur les titres de son dernier album. Il est souvent assez difficile d'arranger les morceaux les plus récents pour la scéne. Mais l'artiste et le groupe ont bossé et cela ce sent.

22h15
Nous voilà tous dans le bus de tournée qui nous emmenne dans un petit bouchon Lyonnais (pour ceux qui ne le sauraient pas : un bouchon à Lyon c'est pas un embouteillage mais un restaurant typique Lyonnais) afin d' échanger nos impressions sur le spectacle.
Ce que nous nous y sommes dit ne vous regarde vraiment pas alors n'insistez pas.

01H45
Je regagne La Cour Des Loges, situé dans le vieux Lyon. Cet hotel est une curiosité régionale. Le plus vieux batiment date du quatorzieme siécle et le plus récent du dix huitième. Le charme de l'ancien avec tout le confort moderne.
Dans mon lit douillet je ne peux m'empécher de me poser une question débile : combien de couples ont fait l'amour dans cet endroit depuis le quatorzième siècle? Et combien depuis le dix huitième? Pourtant je ne suis même pas bourré. C'est dire!
L'absence de réponse à cette question fondamentale ne m'empêche pas de m'endormir comme un bébé...
Bonne nuit.

6 Comments:

Anonymous Frédéric Luc said...

Espérons qu'ils ont changé les draps, depuis ce 18ème siècle !

08 février, 2006  
Anonymous Jean-Marc Grosdemouge said...

je veux absolument venir voir Grand Corps Malade

j'ai découvert ses titres sur son site web

et j'en ai parlé ici

http://www.m-la-music.net/article.php3?id_article=835

mais j'aimerais bien le voir en vrai de vrai

bien à toi

Jean-Marc Grosdemouge

11 février, 2006  
Anonymous nunusse said...

Elle court elle court la maladie d'amour ....
dans le lit des enfants ..

11 février, 2006  
Anonymous Kleryann said...

Pour ta prochaine venue à Lyon et si tu ne le connait pas déjà, il y a aussi la villa florentine comme hôtel... très sympa dans le genre aussi.

13 février, 2006  
Anonymous LORAN said...

Valery Z …

J'ose espérer que Fabien ne vous appartient pas, et qu'il pourra jouir longtemps de sa liberté sans se faire piéger par le show biz et ses V.I.P. J'en parlerai avec lui, bien avant les concerts de La Cigale où je serai et peu après les concerts du Réservoir… Invité par d'autres super artistes hors show biz ou maitre de cérémonie au café culturel de St Denis, je croise les doigts pour qu'il ne se noie pas dans le miroir aux alouettes des faiseurs de fric people.

Nous en avons déjà parlé lui et moi …

Nous nous rencontrerons, c'est inévitable, je le sais, et je ne suis ni sourd, ni ininteressant et Fabien vous le dira, je suis loin d'être con !!! …

n'hésitez pas à m'écrire pour en savoir plus…

donlorenz1@hotmail.fr

LORAN

13 février, 2006  
Anonymous Anonyme said...

Tu changeras, tu verras

Attention il ne faudrait
Jamais dire jamais
Il y a les petits
Avec les bras trop courts
Pour attraper les chocolats
En grandissant parfois
le goût sucré les dégouttera
les bras poilus et le cœur sourd
ils ne se souviennent pas
alors ils baissent les bras

Tu changeras tu verras
Et si c’est pas arrivé
Alors c’est déjà fait,
Tu changeras tu verras
On peut le siffler le chanter
Et si tu n’es pas arrivé
C’est parfait
Tu changeras,
Tu verras
C’est mieux comme ça

14 février, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home